Nous devons être « tous égaux »

FEUILLE PAROISSIALE NIMES CENTRE – Dimanche 6 février 2022

À l’occasion de la 30ème journée mondiale du malade, extraits du message du pape François pour inspirer prière et engagement…

La maladie fait que nous nous sentons fragiles… Mais la maladie impose une quête de sens qui, dans la foi, s’adresse à Dieu. Il ne s’agit pas de se replier sur soi mais, au contraire, de s’ouvrir à un amour plus grand : « Si un homme devient participant des souffrances du Christ, cela se produit parce que le Christ a ouvert sa souffrance à l’homme, parce qu’il est devenu lui-même, dans sa souffrance rédemptrice, participant de toutes les souffrances humaines » (Jean Paul II, 1984)…

C’est la personne dans son intégralité qui a besoin de soins : son corps, son esprit, ses sentiments, sa liberté et sa volonté, sa vie spirituelle… Les saints qui ont pris en charge les malades ont toujours suivi l’enseignement du Maître : soigner les blessures du corps et de l’âme ; prier et agir pour la guérison physique et spirituelle…

Ce temps de pandémie – maladie mondiale et pas seulement individuelle – nous invite à réfléchir sur d’autres types de ”pathologies” qui menacent l’humanité et le monde. Individualisme et indifférence à l’autre sont des formes d’égoïsme qui, malheureusement, sont très amplifiées dans la société du bien-être, de la consommation et du libéralisme économique ; et les inégalités qui en découlent se rencontrent également dans le domaine sanitaire, où certains jouissent des fameuses ”excellences” et beaucoup d’autres peinent à accéder aux soins de base. Pour guérir de ce ”virus” social, l’antidote est la culture de la fraternité, fondée sur la conscience que nous sommes tous égaux en tant que personnes humaines, tous égaux, enfants d’un unique Père… »

Que cette journée mondiale nous ouvre à une art de vivre nouveau, à la suite du Christ, le Bon Samaritain de nos vies…

P. Luc Mellet,
votre curé : 04 66 67 49 52

En lien avec la journée mondiale des malades
→ Le sacrement de l’Onction des malades sera proposé à domicile (à partir du 11 février) à celles et ceux qui en feront la demande. L’onction sera célébrée aussi à la cathédrale (le vendredi 25 mars à 15h). La rencontre de réflexion préparatoire à eu lieu mercredi 9 février, animée par le P. Thierry Cocquerez, assomptionniste. Un temps pour redécouvrir la beauté de ce sacrement de la force dans l’épreuve.
 Pour recevoir l’Onction des malades, signe efficace de la force du Christ pour lutter dans la vie lorsque les forces faiblissent (du fait du grand âge, de maladies ou handicaps), faites-vous connaître : dans les accueils des églises ou par téléphone à l’Accueil Ste Perpétue : 04 66 21 42 20, ou par courrier au presbytère, 12, rue Notre Dame, ou par mail : saintcastornimes@orange.fr.

Nouvelle tranche de travaux à la Cathédrale
• Les premières installations du chantier important (durée 3 ans) sont posées : une ”Base Vie” pour les ouvriers, Place Abbé Pierre. Bientôt, des échafaudages vont être disposés autour de la tour-clocher pour en restaurer la structure.
• Dans quelques mois, la façade de la Cathédrale sera désherbée, nettoyée, restaurée ainsi que la frise biblique médiévale .
 Ces travaux n’empêcheront pas l’accès libre à la Cathédrale