L’esprit de confiance nous sauve!

FEUILLE PAROISSIALE NIMES CENTRE – Dimanche 5 décembre 2021

Combien de fois, dans l’évangile, entendons-nous cet appel des blessés de la vie lancé à Jésus : « Sauve-nous » ! Mais de quoi avons-nous besoin d’être sauvés ? De quoi Jésus vient-il nous sauver ? Certes nous connaissons la réponse : ”du péché”, ”de la mort”. Ces réalités sont le signe, la conséquence, d’une défiance primordiale envers Dieu, le Père, Créateur, source de toute vie.

La période historique que nous traversons, marquée profondément par l’infection mondiale du Covid, nous fait mieux découvrir combien notre monde, nos sociétés aussi modernes soient-elles sont fragilisées par la maladie du lien de confiance ! Dans le journal La Croix, Dominique GREINER nous dit : « Aujourd’hui, on se méfie de tout : de la politique et de ses responsables, de la science et de ses experts, des médias et des journalistes, de l’Église et de ses ministres, des étrangers, de ceux qui ont d’autres croyances que les nôtres… Bien sûr, nous avons besoin d’esprit critique. Mais la défiance généralisée est une plaie. Sans un minimum de confiance, il n’y a plus de vie commune possible. Cela débouche immanquablement au repli : sur soi, sa famille, sa tribu, sa cité, son camp, ses intérêts, ses envies, sa religion, sa nation… ».

Il y a déjà plus de 20 ans, l’homme politique et sociologue Alain PEYREFITTE écrivait : « Le lien le plus fort et le plus fécond est celui qui repose sur la confiance réciproque… tandis qu’à l’inverse, la défiance stérilise ».

Jésus nous dit chaque jour : « Que tout se passe pour vous selon votre foi. » (Mt 9,29). Que ce temps de l’Avent fasse grandir en nous l’esprit de confiance pour accueillir son salut et en vivre…

P. Luc Mellet,
votre curé : 04 66 67 49 52

« A la rencontre de ton Fils… forme-nous à la sagesse d’en-haut »
(Prière d’ouverture de la Messe du 2ème dimanche de l’Avent).