Pour un été de ressourcement…

      Après l’éprouvante période du Coronavirus qui laisse des traces dans nos vies, nos relations, nos familles, notre société, nous nous apprêtons à vivre un temps de repos, de visites, de voyages. Que ce soit aussi un temps de ressourcement ! Avec Jésus osons tourner à tout instant nos âmes vers le Père céleste pour lui dire : « Père, je proclame ta louange ! » (évangile de St Matthieu, 11,25).

En effet, aller à la source, c’est bien souvent retourner vers les lieux ou nous avons grandi, ou se trouvent nos ancêtres, nos racines.
Le ressourcement pour beaucoup est semblable à un retour vers le passé, période plus paisible, plus douce à nos mémoires bousculées par la vie trépidante et complexe que nous menons. Une sorte de période « hors jeu », hors du temps… comme à l’écart. Toute la grande tradition spirituelle de l’humanité et particulièrement la tradition monastique chrétienne
fait l’expérience de la mise à l’écart, dans un monastère, éloigné du monde de la consommation, de la production, du rendement.

Mais si prendre du recul, se mettre un peu à l’écart, peut avoir quelque chose de séduisant, le Christ, lui, nous indique le chemin du ressourcement : celui qui nous conduit à la véritable source de notre être, de notre existence aussi : Dieu le Père, le Créateur qui veille sur nous. Sans
cet attrait, nous risquons bien de ne faire que de la relaxation corporelle ou mentale. Ce n’est pas mauvais, mais nous passons alors à côté de l’essentiel.

Je vous propose de vivre un été de ressourcement en nous maintenant, jour après jour, dans la louange de Dieu pour tous ses dons ; la beauté de la création, la bonté des personnes que nous rencontrons… Ressourçons notre louange, ressourçons notre adoration envers Dieu. tel est le seul ressourcement qui ne trompe pas. C’est un vrai travail, mais ce « joug est facile et léger » (Mt 11,30) et il est le meilleur moyen de grandir intérieurement. Bon ressourcement estival à vous tous.

P. Luc Mellet,
votre curé : 04 66 67 49 52

Merci et Au-revoir au P. Félix Ouédraogo
qui nous quitte après 2 ans de présence et de collaboration à la vie
paroissiale. Il poursuivra ses études à la rentrée à l’Université de
Montpellier. Nous avons été heureux de bénéficier de sa présence et de
son ministère. Nous le garderons dans notre prière ainsi que son diocèse
de Kaya au Burkina-Faso.

  • OUVRONS L’ŒIL
    Nombreuses et nombreux sont les paroissiens qui n’ont pas repris le chemin de la vie paroissiale. Ils se protègent du Coronavirus. Mais il sont membres de la communauté, du Corps du Christ qui se manifeste chez-nous. Osons les contacter, si nous les connaissons. Osons donner leurs coordonnées dans les Accueil des églises. Nous devons porter le souci de la personne seule, isolée, malades…
  • AIDONS CEUX QUI ONT FAIM DANS LES RUES
    On peut apporter à la Cathédrale : lait, sucre, œufs, farine. Des repas sont confectionnés par des paroissiens et distribués le dimanche soir (à partir de 18h30) à la Chapelle Ste Eugénie.