Catholiques à Nîmes
Spectacle " Frère Charles, Frère Universel "

Frère Charles, frère universel…

En cette fin d’année scolaire, la Cathédrale de Nîmes est heureuse d’accueillir, outre l’Exposition permanente du Centenaire Charles de Foucauld, un spectacle exceptionnel présenté par Francesco AGNELLO, artiste et metteur en scène qui compte plusieurs affiches célèbres : « Pierre et Mohamed » (Festival d’Avignon 2011), « L’Evangile de Matthieu », « Le sermon d’Antoine aux poissons ».

Il est aussi spécialiste mondial de concert de Hang ( !). Il est par ailleurs, un des artistes associé au programme « Les psaumes dans la ville ». On ne pouvait rêver mieux dans notre Cathédrale que de l’accueillir avec son spectacle « Charles de Foucauld, frère universel » (samedi 25 juin à 18h30) pour prendre part au Centenaire du Frère Charles avec une note spirituelle, pour bien commencer les vacances.

Mais qui est Charles de Foucauld ? Un maître spirituel du début du 20ème siècle, béatifié le 13 novembre 2005 par le pape Benoît XVI. Ce jeune homme de la bonne société, né en 1858, engagé dans la vie militaire de 1876 à 1881 puis comme explorateur au Maroc (1882- 1886), finit par demander à Dieu « Mon  Dieu, si vous existez, faites que je vous connaisse »…

Converti par la rencontre personnelle avec Jésus Christ pauvre parmi les pauvres, il devient moine à la Trappe de Notre Dame des Neiges (Ardèche) en 1890, « Dieu est si grand,… ne vivre que pour lui… ».

Il fait alors une expérience de service humble à Nazareth, chez les sœurs Clarisses (1897-1900). Rentré en France à la Trappe, il est ordonné diacre à la cathédrale de Nîmes le 23 mars 1901, puis prêtre à Viviers.

Il vivra « la vie cachée de Jésus à Nazareth » chez les Touaregs et se fixera à Tamanraset ou il développe une vie de proximité avec les populations locales musulmanes.

« Notre anéantissement est le moyen le plus puissant que nous ayons de nous unir à Jésus et de faire du bien aux âmes ». Fondateur des Frères et Sœurs du Sacré-Cœur de Jésus et de la famille spirituelle Jésus Caritas, nous aimons prier avec lui sa prière d’abandon : « Mon Père, je m’abandonne à toi, fais de moi ce qu’il te plaira »… P. Luc Mellet