Catholiques à Nîmes
horaires de la toussaint

VENDREDI 1ER NOVEMBRE

Messes aux heures habituelles des messes dominicales.

St Baudile : 17h le jeudi 31 octobre et 8h30

vendredi 1er novembre ; Cathédrale : 10h ; chapelle Ste Eugénie : 10h15 (rite 1962) ; Ste Perpétue : 10h30 et 19h (Messe des Jeunes)

COMMEMORATION DES FIDELES DEFUNTS, SAMEDI 2 NOVEMBRE

Une seule messe spéciale à la Cathédrale à 9h

Nous prierons pour tous les fidèles défunts des trois paroisses du Centre Ville. Les familles qui ont perdu un parents cette année ou l’année dernière sont particulièrement invitées à se joindre à cette messe. Nous ferons spécialement mémoire de leurs défunts.

Notre évêque, Mgr Wattebled présidera une messe à la chapelle du cimetière St Baudile aux intentions de l’Archiconfrérie Notre Dame du Suffrage à 10h. Il bénira ensuite les tombes du cimetière

Le ciel, la joie sans fin… 

La fête de Toussaint attire notre regard vers nos frères aînés qui sont au ciel. Que nous dit le Catéchisme de l’Eglise catholique sur cette réalité de foi ? [extraits des n° 1023 à 1029] :

Ceux qui meurent dans la grâce et l’amitié de Dieu, et qui sont parfaitement purifiées, vivent pour toujours avec le Christ. Ils sont pour toujours semblables à Dieu, parce qu’ils le voient " tel qu’il est " (1 Jn 3, 2), face à face (cf. 1 Co 13, 12 ; Ap 22, 4). Cette vie parfaite avec la Très Sainte Trinité, cette communion de vie et d’amour avec Elle, avec la Vierge Marie, les anges et tous les bienheureux est appelée " le ciel ". Le ciel est la fin ultime et la réalisation des aspirations les plus profondes de l’homme, l’état de bonheur suprême et définitif. ivre au ciel c’est " être avec le Christ ". Les élus vivent " en Lui "… Par sa mort et sa Résurrection Jésus-Christ nous a " ouvert " le ciel. La vie des bienheureux consiste dans la possession en plénitude des fruits de la rédemption opérée par le Christ qui associe à sa glorification céleste ceux qui ont cru en Lui et qui sont demeurés fidèles à sa volonté. Le ciel est la communauté bienheureuse de tous ceux qui sont parfaitement incorporés à Lui.

Le mystère de communion bienheureuse avec Dieu et avec tous ceux qui sont dans le Christ dépasse toute compréhension et toute représentation. L’Écriture nous en parle en images : vie, lumière, paix, festin de noces, vin du royaume, maison du Père, Jérusalem céleste, paradis : " Ce que l’œil n’a pas vu, ce que l’oreille n’a pas entendu, ce qui n’est pas monté au cœur de l’homme, tout ce que Dieu a préparé pour ceux qui l’aiment " (St Paul,1 Corinthiens 2, 9).

Dans la gloire du ciel, les bienheureux continuent d’accomplir avec joie la volonté de Dieu par rapport aux autres hommes et à la création toute entière. Déjà ils règnent avec le Christ…

P. Luc Mellet, votre curé