Catholiques à Nîmes
message de rentrée 2019 de mgr robert wattebled

Pour que l’humanité renaisse à l’espérance

Alors que l’été est souvent associé à la détente et à la joie des vacances, les derniers mois n’ont pas été épargnés par de graves accidents, par les incendies, les préoccupations suscitées par la sécheresse… Merci à ceux qui veillent à la sécurité de tous, au péril de leur vie parfois, hélas !

Au cours de l’été, notre vie chrétienne personnelle ne s’est pas mise en veilleuse. La vie de nos communautés non plus. Selon les lieux, elle a pris un rythme différent, plus paisible ou plus intense en fonction de la fréquentation touristique par exemple ou des fêtes locales. Merci aux prêtres venus d’ailleurs, d’Afrique notamment, et qui ont participé au service pastoral. Nous resterons attentifs aux événements et situations dramatiques que connaissent plusieurs de leurs diocèses : menaces terroristes, déplacements de population, abandon forcé de terres cultivées, …

Confiantes en la puissance de la résurrection de Jésus, les communautés chrétiennes s’efforcent partout de susciter et de développer l’espérance. Comment le faisons-nous chez nous ? Comment pouvons-nous mieux le faire ? La question nous retient d’autant plus que l’Eglise se trouve elle-même confrontée aux scandales que l’on sait.

Dans la lettre qu’il a adressée début août à tous les prêtres, le Pape note le besoin que nous ressentons de réconfort et d’encouragement : « Nous avons tous besoin de la consolation et de la force de Dieu et de nos frères dans les temps difficiles ». Il affirme que dans la mesure où nous sommes fidèles à la volonté de Dieu, « les temps de la purification que nous vivons nous rendront plus heureux et plus simples et seront très féconds ».

Cette perspective de foi ne pourra pas être absente de la prochaine rencontre (diocésaine) des conseils de pastorale et des équipes d’animation le 19 octobre.

C’est une conviction semblable qui inspirera le rassemblement national « Terres d’espérance 2020 » voulu par la Mission en monde rural et qui est prévu en avril à Châteauneuf de Galaure. Il s’agit de rechercher de nouveaux chemins pour porter la joie de l’Evangile dans le monde rural traversé par bien des questionnements. Merci aux personnes qui s’engagent pour que notre diocèse soit partie prenante de cette démarche.

Localement, nous continuerons de mettre en œuvre les orientations du Synode des Jeunes. Elles se trouvent d’ailleurs en quelque sorte confortées par plusieurs propositions du Synode des évêques de l’an dernier.

En mars, les évêques de France se rendront à Rome pour le pèlerinage à la tombe des apôtres Pierre et Paul et la rencontre du Saint-Père. Interrogeons-nous dès maintenant sur la conversion missionnaire à laquelle le Pape nous invite depuis plus de cinq ans. D’ores et déjà la perspective de cette visite oriente notre prière pour l’Eglise diocésaine et pour l’Eglise dans son universalité. Nous pouvons par exemple méditer ces demandes extraites d’une prière eucharistique : « Donne nous de servir notre prochain avec un cœur sincère selon l’exemple et la parole du Christ lui-même. Fais de ton Eglise un lieu de vérité et de liberté, de justice et de paix, pour que l’humanité tout entière renaisse à l’espérance. »

Le 27 août 2019
+  Robert WATTEBLED
Evêque de Nîmes